PLAN D’ACTION DE RÉINSTALLATION

 

Le Projet d’Amélioration de la Sécurité de l’Aéroport de Goma, PASAG, a pour objectif d’assurer une utilisation de l’aéroport de Goma sécuritaire notamment en augmentant la longueur de la piste à 3 kilomètres, en limitant les accès à la piste aux seules personnes habilitées, en améliorant le drainage des eaux affectant la plate-forme aéroportuaire, de mettre à niveau l’éclairage, l’approvisionnement en énergie, le balisage, de manière à pouvoir obtenir l’accréditation de catégorie 4D de l’OACI. Les travaux visent également à améliorer l’expérience des voyageurs par une modification des infrastructures d’accueil et des zones de départ et d’arrivée des passagers.

 

Dans le cadre de l’exécution du PASAG, conformément à la loi n° 009/11 du 16 juillet 2011 portant principes fondamentaux pour la protection de l’Environnement et rendu obligatoire par l’OP/PB4.01 sur l’Evaluation Environnementale de la Banque mondiale ainsi que certaines conventions à caractère environnemental et social ratifiées par la RDC, la Cellule d’Exécution du Projet de Transport Multimodal (CEPTM) par son Unité de Projet basée à Kinshasa (UPK) informe l’opinion publique qu’elle vient de se doter du Plan d’Action de Réinstallation (PAR) pour limiter l’atteinte aux populations riveraines par les travaux à exécuter dans le cadre du projet .

 

À cet égard, les gestionnaires du projet ont accepté de modifier une partie du design de l’aéroport de façon à limiter le nombre d’habitations affectées. Cette modification a permis de réduire le nombre d’habitations touché de 175 à 35.

 

Dans ces 35 habitations se trouvent 45 ménages qui en majorité, vivent de petits commerces. Ces ménages qui comptent au total 307 personnes et dont les maisons sont construites en planche ont été consultés à plusieurs reprises et préfèrent si possible continuer à habiter dans le quartier. Les inventaires des biens menés auprès des ménages démontrent bien le caractère urbain du site. On retrouve essentiellement des potagers et quelques arbres fruitiers qui seront affectés par les travaux. Tous les éléments affectés par les travaux seront remboursés au prix du marché.

 

L’étude menée pendant la production du présent Plan d’Action de Réinstallation a démontré que des zones actuellement recouvertes de pierre de lave seront libérées de façon à pouvoir construire la clôture et ses zones pourront être utilisées pour construire de nouvelles habitations pour les personnes déplacées. Le projet prendra en charge la construction de ces nouvelles maisons ainsi que les frais inhérents au déménagement de ces familles. Les maisons qui seront construites présenteront de meilleures qualités que ceux utilisés actuellement.

 

Le projet proposera de façon prioritaire aux adultes de ces familles des emplois pour la construction de la clôture. Il est également prévu de mettre en place un processus de concassage des pierres de lave par les populations affectées de façon à augmenter les retombées économiques locales du projet. Les petits concasseurs seront fournis à une organisation qui aura pour mandat de concasser une partie des pierres se retrouvant dans les quartiers touchés par un travail réalisé en haute intensité de main-d’œuvre qui permettra de rémunérer une grande partie des habitants de la zone touchée.

 

Un budget est également prévu pour améliorer l’accès à l’eau et à l’électricité dans les quartiers touchés. Le budget total pour la mise en œuvre du plan d’action de réinstallation est de 803 220 dollars USD

 

La CEPTM-UPK, invite les ONGs Locales et toutes personnes qui seraient intéressées de prendre connaissance de cette étude de passer au centre d’information de la CEPTM situé sur l’avenue du port, N° 17 au Rez-de-chaussée de l’immeuble de la SNCC, Commune de la Gombe et/ou de télécharger le rapport sur le site de la CEPTM par ce lien (www.ceptm.cd).

 

Ledit rapport est aussi accessible sur le site web du Ministère de l’Environnement, Conservation de la nature et Développement Durable (MECNDD) et bientôt sera disponible sur le site infoshop de la Banque mondiale. Le rapport peut aussi être consulté à la Mairie de Goma et dans les quartiers (MURARA, MAJENGO et VIRUNGA) de la commune de Karisimbi de la ville de Goma dans la province du Nord – Kivu.

 

Télécharger le document sur le Plan d'Action de Réinstallation

Publications et Rapports

Nous avons sélectionné ici quelques publications, documents, et rapports récents disponibles en ligne. Pour consulter et télécharger gratuitement les documents et rapports disponibles, veuillez cliques sur le lien ou les documents.

 

En savoir plus, nous vous invitons à cliquer sur

Centre d'Information

 

Rapport biennal 2013-2014

Cérémonie de signature de l'Accord de financement du PASAG et Accord de projet entre le Gouvernement Congolais, la RVA et la Banque mondiale...

 

Cellule d'Exécution du Projet de Transport Multimodal (CEPTM), Immeuble SNCC (Rez-de-chaussée), n°17, avenue du Port, Kinshasa - Gombe. Tél.:(+243)816666811

e-mail: pasagrdc@gmail.com

Adresse:

CEPTM tv

Mise en œuvre du Mécanisme de Gestion des Plaintes: le PASAG s’y investi !

 

Dans le cadre de la politique de transparence dans les projets financés par l’IDA,  la Banque mondiale a mis en place un mécanisme de gestion des plaintes afin que quiconque se sent lésé puisse faire parvenir sa plainte au projet.

 

 

www.ceptm.cd Copyright © 2016, Emmanuel PWETO, Chargé de Communication, Webdesigner