lundi, 20 janvier 2020 17:10

Arrangements institutionnels et de mise en œuvre du Projet d'Amélioration de la Sécurité à l'Aéroport de Goma

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les dispositions institutionnelles et d'exécution du projet suivront autant que possible celles du projet de transport multimodal soutenu par la Banque mondiale:
L'accord de financement du projet sera conclu entre la République démocratique du Congo («bénéficiaire») et l'Association internationale de développement (IDA) («association»).
Un comité de pilotage du projet, comprenant des représentants de haut niveau des ministères et entités concernés, sera maintenu tout au long de la mise en œuvre du projet et sera chargé de fournir des orientations stratégiques globales pour le projet.

Le Ministère des transports (MOT) sera responsable de: a) la coordination et la facilitation globales de la mise en œuvre du projet; (b) la résolution de tout conflit pouvant survenir entre les différentes entités impliquées dans la mise en œuvre du projet; et (c) suivi des orientations et recommandations du Comité de pilotage du projet.

La responsabilité des activités détaillées de mise en œuvre incombera à la Cellule d'Exécution du Projet de Transport Multimodal (CEPTM - Multimodal Transport Project Implementation Unit), qui a été créée - aux fins du Projet de Transport Multimodal en cours avec le soutien de la Banque mondiale - par un règlement ministériel selon les termes de référence, le personnel et les ressources acceptables pour la Banque mondiale.
La responsabilité des apports techniques et de la supervision technique de la mise en œuvre du projet incombera à la Régie des Voies Aériennes (RVA - National Airways Management Agency), qui est le principal bénéficiaire du projet. RVA - qui est une entité juridique distincte - conclura un accord de projet avec l'IDA afin de fournir les garanties nécessaires liées à la mise en œuvre du projet et à l'utilisation des investissements du projet. RVA signera également un accord subsidiaire avec le bénéficiaire pour spécifier les modalités de transfert des fonds et des actifs du projet à RVA.

Les procédures de mise en œuvre quotidiennes suivront le Manuel administratif, financier, comptable et d'approvisionnement du projet (PAFAPM), qui décrit les dispositions administratives, financières, comptables et d'approvisionnement pour la mise en œuvre du projet. Des programmes de travail annuels seront préparés pour chaque année de mise en œuvre du projet.

Le CEPTM s'est comporté de manière satisfaisante dans le cadre du projet de transport multimodal en cours (MTP), malgré tous les problèmes de mise en œuvre auxquels le projet est confronté. Tout son personnel clé est à bord et le personnel recruté s'est révélé bien qualifié pour ses missions respectives et se comporte généralement bien. Le CEPTM comprend deux unités indépendantes, l'une située à Lubumbashi (Unité de Projet de Lubumbashi (UPL)) pour la Composante 1 du MTP, et l'autre à Kinshasa (Unité de Projet de Kinshasa (UPK)) pour la gestion des Composantes 2 et 3 du MTP. Chaque unité gère de manière indépendante l'un des deux comptes désignés (DA) du projet et dispose de ses divisions individuelles de gestion financière et d'approvisionnement. L'UPK du CEPTM sera en charge de la gestion du projet proposé. RVA est l'un des bénéficiaires de la Composante 2 du MTP. La coordination entre le CEPTM et RVA dans le cadre du MTP a été satisfaisante. RVA dispose de sa propre unité interne de mise en œuvre du projet qui est en charge de la mise en œuvre du projet soutenu par la BAD ainsi que du MTP soutenu par la Banque mondiale. La même unité sera responsable de la mise en œuvre du projet proposé.

Le règlement ministériel du CEPTM sera mis à jour pour tenir compte des responsabilités supplémentaires du CEPTM dans le cadre du projet proposé. De même, le manuel détaillé sur l'administration, les finances, la comptabilité et les achats du projet (PAFAPM), qui a été approuvé par la Banque mondiale pour le MTP, sera mis à jour, car il s'est avéré être un guide efficace dans la mise en œuvre du MTP. La date limite de mise à jour du décret et du PAFAPM est au plus tard un mois après la date d'entrée en vigueur.

Lu 48 fois Dernière modification le mercredi, 12 février 2020 12:53
Loading comment... The comment will be refreshed after 00:00.

Be the first to comment.

Say something here...
Cancel
Log in with ( Sign Up ? )
or post as a guest
  1. Commentaires (0)

  2. Ajouter votre commentaire
Classé 0 sur 5 et sur 0 votant
Il n'y a pas encore de commentaire posté.

Ajouter vos commentaires

  1. Poster un commentaire en tant qu'invité. S'inscrire ou se connecter à votre compte.
Rate this post:
Pièces jointes (0 / 3)
Partager votre localisation

Boite aux lettres

Ne rater aucune de nos précieuses publications en vous inscrivant simplement sur notre boite aux lettres ci-après

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Récentes publications

Mon compte

x
Créer un compte
x